« L’eau est trop chaude, vous ne pouvez pas utiliser votre combinaison néoprène ! ». C’est l’annonce que redoutent tous les triathlètes qui ne sont pas d’excellents nageurs: dès lors, comment faire, nager en maillot de bain ou en trifonction ? »

Une autre alternative s’offre à vous, choisir une SWIMSKIN spécialement conçue pour les épreuves de triathlon sans néoprène tel que l’Ironman de Vichy, l’Ironman de Zurich, ou l’Ironman de Kona à Hawaii… mais aussi pour les Swim-Run !

Qu’est-ce qu’une SWIMSKIN ?

Une SWIMSKIN, aussi appelée surtenue ou skinsuit ou encore speedsuit, est utilisée lors des triathlons quand le néoprène est interdit, pour la nage en eau libre et  les épreuves de Swim-Run.

Lors d’un triathlon, vous enfilez cette tenue par dessus votre trifonction afin d’améliorer vos performances et votre confort. Vous bénéficiez d’une meilleure flottabilité grâce à son tissu ultra-déperlant , une sensation de gainage renforcée mais aussi d’une bonne isolation thermique dans l’eau froide.

Spécifications techniques de la swimskin :

  • La SWIMSKIN est composée à 100% de matière textile et ne comporte pas de membrane imperméable, telle que le polyuréthane, le néoprène ou autre.
  • La SWIMSKIN doit obligatoirement s’arrêter en haut des coudes et en haut des genoux afin de laisser les avant-bras et les bas de jambes libres.

Quand puis-je utiliser une SWIMSKIN?

Lors d’un triathlon, les triathlètes optent toujours pour une combinaison néoprène afin de gagner :

  • en isolation thermique  et donc en confort lors de la natation;
  • en performance: amélioration de la flottabilité et de la glisse dans l’eau;

Néanmoins, selon la réglementation ITU, cette combinaison néoprène est uniquement autorisée pour les triathlons dont la température de l’eau est inférieure à 22°C (20°C pour les jeunes). Inversement, elle est obligatoire quand la température de l’eau est inférieure à 16°C.

Que dit la règlementation ? 

« Les athlètes peuvent porter la surtenue (SWIMSKIN) lorsque le port de la combinaison néoprène n’est pas autorisé. Si un athlète décide de porter une seconde combinaison, les deux combinaisons doivent être conformes aux spécifications. »

 

Pourquoi utiliser une SWIMSKIN ?

Le maître mot est « PERFORMANCE ». La SWIMSKIN, tout comme la combinaison néoprène, vous donnera un avantage décisif dans l’eau. Puisque selon la qualité du textile, cette dernière améliorera votre glisse dans l’eau et donc vos performances en natation.

Mais attention, toutes les skinsuits ne se valent pas. Prenons le cas de l’Aquarush, notre SWIMSKIN homologuée pour les compétitions sans néoprène. Cette dernière a spécialement été étudiée pour les triathlètes exigeants :

Tissu ultra hydrofuge favorisant la glisse dans l’eau. Les tests en bassin en bassin de 50m, réalisés par des triathlètes et des nageurs purs, montrent que l’AQUARUSH fait gagner en moyenne 5.75s par 100 mètres par rapport à un maillot de bain classique.

Flottabilité accrue pour une meilleure position dans l’eau et isolation thermique: en effet, Kiwami a doublé le tissu de sa tenue au niveau du torse et des quadriceps, pour un effet porteur non négligeable. Cela isole aussi mieux la peau du contact avec l’eau fraiche et permet de diriger toute son énergie vers l’effort musculaire au lieu de lutter contre le froid (déperdition calorique importante).

– Un confort optimal et une transition rapide. L’AQUARUSH utilise des coutures en flatlock pour éviter toute friction et utilise un long zip dorsal afin de l’enlever rapidement dès la sortie de l’eau. La SWIMSKIN est très ajustée pour éviter les frottements et limiter les entrées d’eau;

Plus de visibilité pour plus de sécurité: Kiwami a pensé à vous, nageurs en eau libre, en intégrant des zones colorées au niveau des épaules pour être rapidement repérable. Vos supporters vous suivent de loin !!!

Comment mettre votre speedsuit ?

Prenez le temps de mettre votre SWIMSKIN. Gardez votre énergie pour le jour J !

  1. Pour enfiler votre tenue, commencez par l’ajuster à partir du bas, jusqu’aux genoux, puis les hanches et enfin les épaules
  2. Entrez une jambe après l’autre en vous assurant que toutes les coutures sont positionnées au bon endroit ;
  3. Lorsque vous avez placé votre tenue au dessus des genoux, remontez petit à petit la tenue de chaque côté et positionnez correctement les coutures ;
  4. Une fois la tenue bien positionnée jusqu’à l’entrejambe, vous pouvez enfiler la partie haute en prenant soin de bien remonter le tissu sur les épaules et sous les aisselles. Pour fermer votre zip sans le mettre en surtension, veillez à rentrer vos omoplates vers l’arrière afin de libérer les contraintes sur le bas du zip et pouvoir le remonter facilement.

Kiwami utilise le tissu le plus léger et le plus hydrofuge actuellement disponible sur le marché. Développée pour augmenter votre hydrodynamisme, votre surtenue est fabriquée à partir d’un tissu ultra-performant et n’est pas conçue pour être portée à  l’entraînement quotidiennement si vous voulez prolonger ses qualités exceptionnelles.