UTGS Guara Somontano

Situé  dans ce paradis naturel de la Sierra et les canyons  de Guara dans la province de Huesca , Espagne.

Ce trail peut s’apparenter à une course à la montagne ( même si l’altitude n’y est pas : 400 – 1300 m) . Un paysage unique au monde qui parle par lui-même .  La base de départ  et d’arrivée se font à la petite ville d’ Alquézar   avec une ambiance espagnole , il est préférable d’éviter l’hôtel à proximité du départ sinon les boules quies seront de rigueur pour les accompagnateurs.

4 courses au programme du WE , l’Ultra 108 km , Long Trail 52 km , Trail 36 km , pour le Samedi et un 14 km le dimanche matin .

Comment s’y rendre Le site se situe en zone sauvage et aride , l’accès n’est possible qu’en voiture , gare et aéroport à huesca . ( 3h 30 environ au départ de Pau – France )

Hébergement : Alquézar étant un gros bourg touristique , il y a suffisamment d’infrastructures hôtelières ainsi que des gîtes de groupe pour les adeptes du canyoning .( Voir à proximité : Radiquero , Asque , Rodellar ,…), les campings sont ouverts et proposent des bungalows ( pas nécessaire de faire suivre sa tente , surtout si on anticipe l’inscription )

On a aiméLes Canyons , les Villages traversés Alquézar , Asque , Rodellar , Radiquero , etc .. et tous les hameaux fantômes Otin ,…

 

Le profil de l’UTGS Guara Somontano :108 km D+ 5800

5 points ITRA Limité à 350 coureurs ( cause singles et passerelles au départ )

profil course

La course : elle se décompose avec des segments assez roulants et d’autres plus techniques et très exposés à l’ensoleillement . Dorénavant , le départ de l’UTGS Guara Somontano sera donné à Minuit , ce qui permettra de passer les plus grandes difficultés avant la chaleur de l’après-midi.

Comment j’ai appréhendé ce tracé …l’année précédente j’avais couru sur le 52 km et 2500 de D+ ce qui m’avait permis de m’imprégner du relief …  je décide de faire cet Ultra sans sac à dos ( voir liste du matériel obligatoire ) avec le top Kiwami Equilibrium TR Top Pro Noir et short Kiwami  Freedom Trail  , je range la totalité sans difficulté , très pratique et un confort ressenti aux épaules et cervicales ..j’ai semble t’il pris un peu d’embonpoint à la ceinture !!!

Un départ à 6h 30 à la lueur des frontales , sympa le serpent qui grimpe à flanc de montagne , rapidement ça bouchonne ( single oblige ..) finalement , faut pas se prendre la tête …sur un Ultra les moyennes kilométriques sont toujours plus élevées les premières heures ensuite ça se calme …. et un diesel sans turbo ( vaut mieux éviter le sur régime !!), d’abord une boucle de 14 km ( Alquézar – Asque – Alquézar) qui alterne entre singles , crêtes , pistes roulantes , passerelles à flanc de falaise et grottes pour achever cette entame … tout va bien au soleil levant ( passage en 2 h 04’ : 222ème),direction les CP Quizans , Vina , Las Almunias et Rodellar ( base de vie 7 h 43’ : 181ème), la chaleur est bien présente , beaucoup cherche la fraîcheur …la fontaine du village est prise d’assaut !!! et moi une aisance dans la progression à faire pâlir ceux du Top 10 ( enfin j’ai jamais vu comment ils se comportent..), ravitaillement rapide , je me rends compte que le corps demande beaucoup d’hydratation ( je bois un peu n’importe quoi , c’est pas mon habitude mais la soif dérègle les commandements du cerveau ..et je repars sachant que je venais de faire un «  gros » saut au classement vu les trailers laissés à la base de vie , ce qui s’avère exact au pointage ( Andrebot 8h 57’ : 138ème ), ça cogne sec , les parois calcaire reflètent les rayonnements , la lucidité m’échappe ( ravitaillements liquide trop espacés, je ne me protège pas avec une casquette )..j’atteins ( Otin au 70km en 10h 51’ : 140ème ) j’ai besoin de me poser , aïe , je n’arrive plus à mastiquer , plus d’énergie , plus de salive les glandes n’alimentent plus , le cerveau a fait le choix «  tu ne mangeras plus « , mon gars si tu veux aller au bout !!! va falloir faire diversion : Le Mental !!!vite dit surtout lorsqu’il reste 35 kilomètres ..Quelques passages allongés au bords du sentier pour tenter de reprendre un peu de lucidité ( juste ce qu’il faut pour ne pas repartir en sens inverse !! ), finalement la 2ème base de vie Las Bellostas est bien venue, je suis rattrapé par 3 coureurs de l’association Les Montardon d’Achille que j’avais «  déposé «  à Rodellar ( 1ère base de vie ), le cheminement en groupe aura été bénéfique même si au début j’ai eu l’air d’être un boulet pour eux et finalement à 17 km de l’arrivée après un Rho de décongestion, j’aurai pû reprendre une progression plus active mais un groupe ne se désolidarise pas , on dit que l’union fait la force !! pour nous l’objectif l’arche d’arrivée . Objectif atteint en 21 h 42’ : 146ème .

Merci Kiwami qui m’a proposé de tester ces équipements  et à mon assistance qui est toujours présente pour remettre le trailer en route .

 A faire en reco ou en familleLa boucle d’Alquézar  – Asque  ( 14 km ) par le canyon et passerelles est idéale pour bien s’inspirer de l’atmosphère !!!

Le matériel  : On se situe dans le Sud et fin Septembre début Octobre les après-midi sont très chaudes , la casquette et l’éponge sont indispensable  au risque de le payer «  cher « ( photo N° 3 ). Avec l’équipement Kiwami , on range la totalité du matériel obligatoire imposé par l’organisation.

Sac à dos ou équivalent .Veste coupe-vent ou imperméable .Vêtements d’extérieur (chemise thermique, polaire ou similaire).Couverture de survie. Bonnet de soleil ou buff. Nourriture que tout le monde estime nécessaire. Verre Eco Cup . Système d’hydratation (min. 1,5 L) .Téléphone portable. Phare optionnel bien que recommandé pour la première étape de la course.

 

Auteur : J.F Grange